Publié le 14 Août 2016

Les secrets de l'île

Les secrets de l'île De Viveca Sten 2016

genre Thriller

428 pages lu en aout 2016

Histoire

Une froide journée de septembre, l'étudiant Marcus Nielsen est retrouvé mort dans son appartement de Nacka. Tout semble indiquer un suicide. Mais sa mère, convaincue qu'il a été assassiné, supplie la police de ne pas classer l'affaire. Quand l'inspecteur Thomas Andreasson commence à enquêter, les pistes semblent mener à la base militaire de Korsö, devant l'île de Sandhamn, où le corps d'un autre homme vient d'être retrouvé.
Contactée par Thomas, Nora Linde, qui depuis sa séparation passe beaucoup de temps sur l'île, essaie d'en savoir plus sur cette base fortifiée où, pendant des décennies, ont été formées les unités d'élite des chasseurs côtiers. Y a-t-il dans ce passé-là quelque chose qui ne doit à aucun prix surgir au grand jour ? N°1 sur la liste des best-sellers en Suède, la nouvelle enquête de l'inspecteur Thomas Andreasson et de Nora Linde, le couple qui a inspiré la célèbre série télévisée Meurtres à Sandhamn diffusée sur Arte.
« On aime ses héros positifs mais on frémit en découvrant la face sombre des personnages qui hantent son île trop tranquille pour être honnête. »

c’est le 4e tomes de la saga Sandham

Mon Avis

on pourrait dire pour un polar il faut le lire...alors déjà les lieux, les pays nordique me donnent toujours l'envie d'y etre, de passer des vacances...de plus, l'ile me donne vraiment l'envie de m'y réfugier même si très vite un certain danger plane au dessus...L'équipe policière est attachante, le personnage Nora est secondaire mais sa sitation est agréable ..c’est une chouette de lié le present et le passé, la liste des suspects est plus ou moins longue. Alors on plusieurs possibilités. On n'a que des doutes sur l'énigme que dans les 100 dernières pages j'adore. Je découvre l’auteur et j’aime son style

Voir les commentaires

Rédigé par seve

Publié le 11 Août 2016

le secret du Mari

Secret du Mari de Liane Moriarty 2015

genre contemporaine

411 pages lu en août 2016

L’histoire

Jamais Cecilia n’aurait dû lire cette lettre trouvée par hasard dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort ». La curiosité est trop forte, elle l’ouvre et le temps s’arrête... John-Paul y confesse une faute terrible dont la révélation pourrait détruire non seulement leur famille mais la vie de quelques autres. À la fois folle de colère et dévastée par ce qu’elle vient d’apprendre, Cecilia ne sait que faire : si elle se tait, la vérité vala ronger, si elle parle, ceux qu’elle aime souffriront.

Mon avis

très chouette lecture, 3 familles, 3 destins qui se croisent. c'est agréable d'entrer dans les vies de ses personnages très attachants. Trois femmes avec des trajectoires différentes mais qui se rencontreront.... Avoir des secrets, tout le monde en possédé et les révélations ou pas ont des conséquences dans nos vies, les chemins que prennent celles ci peuvent différé incontestablement .Ce qui m'a interpellé beaucoup et qui m'a interrogé Quelle réaction, quelle position a avoir face à la révélation d'un secret, surtout celui de son mari...Ce dernier a la culpabilité dé l'acte en soi, mais aussi de le transmettre Même si rapidement on a des révélations, jusqu'à la fin du livre nous sommes dedans pour connaître le dénouements entre les personnages....la fin du livre est très intelligente face au souffrance de ce deuil....

Voir les commentaires

Rédigé par seve

Publié le 6 Août 2016

J'ai lu

* la colline aux esclaves avec 541 pges

*Quatre naissances et un enterrement de Jewell 453 pages

*l'homme qui ment de marc Lavoine 190 pages

*une vie en mille morceaux de Satya Oblette 318 pages

*D'après une histoire vraie de Vigan 460 pages

*Bridget Jones l'âge de Raison d'Helen fieding 414 pages

*Pour le bien des enfants Aubenque 398 pages

7 ouvrages c'est vrai super, j'ai repris un bon rythme avec 2774 pages

Voir les commentaires

Rédigé par seve

Publié le 5 Août 2016

Couverture La colline aux esclaves

 

 La colline aux esclaves de Kathleem Grissom 2010

 
541 pages lu en Aout 2016
 
Genre Drame

Histoire

À 6 ans, Lavinia, orpheline irlandaise, se retrouve esclave dans une plantation de Virginie : un destin bouleversant à travers une époque semée de violences et de passions... En 1791, Lavinia perd ses parents au cours de la traversée les emmenant en Amérique. Devenue la propriété du capitaine du navire, elle est envoyée sur sa plantation et placée sous la responsabilité d'une jeune métisse, Belle. Mais c'est Marna Mae, une femme généreuse et courageuse, qui prendra la fillette sous son aile. Car Belle a bien d'autres soucis : cachant le secret de ses origines, elle vit sans cesse sous la menace de la maîtresse du domaine. Ecartelée entre deux mondes, témoin des crimes incessants commis envers les esclaves, Lavinia parviendra-t-elle à trouver sa place ? Car si la fillette fait de la communauté noire sa famille, sa couleur de peau lui réserve une autre destinée.

 

Mon avis

C''est le style de livre que je n'avais pas lu depuis un moment, c'est une histoire prenante même si parfois il y a des longueurs...l'utilisation du "je" m'a parfois était destabilisant d'un personnage à un autre...Un roman sur la réalité de la ségrégation avec des pages d'émotionn...et la condition de la femme est difficile à lire a travers les maltraitances subites par celles ci.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par seve

Publié le 1 Août 2016

quatre naissances et un enterrement de Lisa Jewell

453 pages lu en juillet 2016

genre comtemporain

 

L'histoire

 
Concue par insemination artificielle, quatre personnages en quete de leurs origines embarquent pour une histoire extraordinaire
​Lydia,Robyn et Dean ne se connaissent pas et menent des vies diamétralement opposées. Chacun d'eux a toujours eux l'impression qu'il manquait quelque chose à son existence...et pour cause : ils sont en réalité frères et soeurs. C'est en s'inscrivant simultanément sur un site internet permettant de retrouver les personnes nées d'un même don de sperme qu'ils le découvrent. Ensemble, ils vont comprendre ce que l'amour, l'amitié et la famille signifient vraiment.
 
Parallèllement leur père biologique,Daniel, qui est atteint d'un cancer incurable, a émis le souhait de les rencontrer ses "enfants" C'est une course contre la montre qui s'engage alors pour les retrouver à temps
 
 

Mon avis

 
j'ai adoré c'est un chouette livre, j'ai passé un bon moment..même si etre un adulte provenant d'un don de sperme, ne doit pas etre facile pour se construire. Ici l'importance est cela était un don d'un homme, qui a surement fait cela pour réparer quelque chose...On découvre des personnages qui nous donnent envie de les connaitres...leur chemin qui se rencontre, est touchant et on a envie qu'ils s'entendent et qu'ils avancent dans la même direction Une lecture de bonheur qui fait du bien en ce moment,
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par seve

Publié le 31 Juillet 2016

L'homme qui ment

L’homme qui ment de Marc Lavoine 2015

p 190 lu en juil 16

genre Témoignage

Histoire

Communiste et charmeur, cégétiste et volage : tel était Lulu, mon père. Menteur aussi, un peu, beaucoup, passionnément, pour couvrir ses frasques, mais aussi pour rendre la vie plus belle et inattendue.
Lulu avait toujours une grève à organiser ou des affiches à placarder. La nuit venue, il nous embrigadait, ma mère, mon frère et moi, et nous l’aurions suivi au bout du monde en trimballant nos seaux de colle et nos pinceaux. Il nous faisait partager ses rêves, nous étions unis, nous étions heureux.
Evidemment, un jour, les lendemains qui chantent se sont réduits à l’achat d’une nouvelle voiture, et Che Guevara a fini imprimé sur un tee-shirt.
Le clan allait-il survivre à l’érosion de son idéal et aux aventures amoureuses que Lulu avait de plus en plus de mal à cacher ? Collègues, voisines, amies ; brunes, blondes, rousses : ses goûts étaient éclectiques. Lulu était très ouvert d’esprit.
Sans nous en rendre compte, nous avions dansé sur un volcan. L’éruption était inévitable.

Avis

très déçue , le personnage nous agace à certains moments, on pense s’attaché à cette histoire surtout si comme moi on aime le chanteur…et c’est l’opposé. Je pense que cet exercice de livre n’est pas à refaire pour lui

Voir les commentaires

Rédigé par seve

Publié le 31 Juillet 2016

Une vie en mille morceaux

Une vie en mille morceaux de Satya Oblette 2014

(p318) lu en juil 2016 genre témoignage

L’Histoire

Je n’ai jamais cessé de me poser des questions sur mes véritables origines, de m’interroger sur ce que je serais devenu si je n’avais pas été adopté. On m’a beaucoup questionné sur mon parcours. On a voulu savoir d’où venait ce personnage atypique aux cheveux décolorés qui brillaient sur le papier glacé des magazines. On m’a demandé quel était mon secret, comment j’avais fait pour être propulsé sous les feux de la rampe, pour devenir mannequin, pour séduire les filles, pour “avoir du succès”. Cette vie, je l’ai vécue en partie. Mais on me l’a aussi racontée, par bribes. Je l’ai recomposée pièce par pièce, essayant de m’inventer une histoire, une généalogie a posteriori. Aujourd’hui, je suis convaincu d’une chose : la vie consiste en une série de carrefours qui proposent, à chaque nouveau croisement, des routes différentes. Ce qui me manquait, à moi, c’est justement la première route. Il m’aura fallu attendre vingt-huit ans pour enfin la découvrir… Et trente-huit pour la raconter. » D’une enfance en Algérie à sa passion pour l’aviation, de son succès exceptionnel dans le mannequinat – où il est repéré grâce à sa chevelure claire qui tape dans l’œil de Jean-Paul Gaultier puis de Kenzo, dont il devient l’égérie – à la téléréalité et aux missions humanitaires, Satya Oblette, adopté en Inde par une famille française, nous raconte ses vies.

Mon avis

Un livre qui va au delà des paillettes de la mode la découverte d un homme et d un parcours poignant. Notre histoire personnelle est vraiment importante dans notre construction en tant qu’adulte. La vérité même si elle est complexe doit être dise pour ne pas compliqué l’avenir. On comprend vraiment cette difficulté pour cet homme et sa trajectoire. Un belle découverte et surtout un découverte autre de l’homme dit top model

Voir les commentaires

Rédigé par seve

Publié le 31 Juillet 2016

D'après une histoire vraie

D’après une histoire vraie de Delphine Vigan (2015)

460 pages lu 07/2016

genre contemporain

Histoire

Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser. »
Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s’aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d’une époque fascinée par le Vrai.

Mon avis

Un livre qui nous emporte vite même si cette manipulation mentale fait peur…ce genre de personnes existent vraiment, c est troublant ….peut être un petit bémol sur la fin même si on s y attend, peut être une autre manière nous aurais d avantage plu. Une lecture bonne et un style très attrayant FIN* Second ouvrage de cet auteur que je découvre, très autobiographique

Voir les commentaires

Rédigé par seve

Publié le 31 Juillet 2016

Bridget Jones l'âge de raison

Bridget Jones, l'âge de raison d’Helen Fielding

414 page lu juillet 2016

Histoire

58,5 kg (ne suis qu’un bourrelet), jules : 1 (hourra !)… » Le grand retour de la plus célèbre et la plus névrosée des trentenaires londoniennes. Bridget Jones et ses éternelles bonnes résolutions : perdre

au moins cinq kilos, arrêter de fumer et de boire du chardonnay. Elle a enfin quitté le clan des parias de l’amour mais découvre à quel point l’important est moins de trouver l’amour… que de le garder !

Avis

Une petite lecture estivale avec quand même des longueurs peut être trop de souvenir du film….c était un livre de filles avec des passages que j ai adorai, c’est le genre de livre qui nous fait sourire avec des trucs de filles…j’adore. le personnage est attachant même si sa naïveté nous exaspère….On croit encore au prince charmant, existe t’il?

Voir les commentaires

Rédigé par seve

Publié le 31 Juillet 2016

Pour le bien des enfants

Pour le Bien des enfants d’Alexis Aubenque (2013)

398p lu 02.07.16 genre thriller

L'histoire

Le deuxième volet des Nuit noires à Seattle.
Becky Parker mène la plus douce des vies au sein dune famille modèle américaine dans la banlieue chic de Seattle. Élève brillante, douée pour la musique, elle vient tout juste de retrouver la trace de son grand frère, Oliver, adopté tout comme elle, mais placé chez des parents bien moins aimants que les siens. La perspective de retrouvailles – ils ne se sont pas vus depuis leur tout jeune âge au Sierra Leone – est assombrie par les circonstances : Oliver est désormais un voyou en perdition, soupçonné du meurtre d'un grand chirurgien. Même si elle ne veut pas y croire, Becky s'interroge : son frère est-il une victime innocente ou un redoutable manipulateur ? Le capitaine Mike Logan charge le lieutenant Rivera et son nouveau coéquipier Liu Zhang de cette enquête délicate où se croisent les bonnes âmes et les trafiquants d'enfants

Mon avis.

Quand on lit ce roman, on a un regret… Celui de ne pas avoir lu les précédant !donc on va allez vite le chercher cette intrigue vogue dans les eaux troubles de l’adoption et de ses débordements… du trafic d’humains dans les pays pauvres… de l’évolution de ces enfants d’Afrique dans milieux différents, famille aisée ou vivant dans les bas fonds… Parents à la peau blanche ou noir… On sympathise tout de suite avec les personnages On sympathise tout de suite avec les personnages. Une belle découverte de l’auteur que je vais poursuivre

Pour le Bien des enfants d’Alexis Aubenque (2013)

398pages lu 02.07.16

Voir les commentaires

Rédigé par seve